Quel système d’assainissement choisir ?

Rédigé par Jose Daphinel - - Aucun commentaire

Au moment de faire construire une maison, voire même de choisir un terrain, la question de la viabilisation se pose et notamment celle du type de solution d’assainissement à retenir. Souvent, deux options se présentent : le raccordement au réseau d’assainissement collectif, autrement appelé tout-à-l’égout, ou l’installation d’une fosse septique, en réalité une fosse toutes eaux.

Un choix très encadré en France

Au moment de choisir votre système d’assainissement, la première chose à faire est de vous adresser au Service public d’assainissement non collectif (SPANC) de votre commune afin de savoir ce qui est mis en place en matière d’assainissement sur le secteur géographique dont vous relevez. Si votre terrain se situe dans une zone d’assainissement collectif, la question est immédiatement réglée. Vous êtes dans l’obligation de faire opérer un raccordement au tout-à-l’égout. Vous devez alors vous adresser à la mairie pour faire une demande de raccordement. De fait, ce raccordement ne peut être opéré par vous-même car il s’agit, en partie, de travaux sur la voie publique. Vous devrez donc faire appel à une entreprise spécialisée en travaux d’assainissement, parfois imposée par votre commune.

Si votre maison doit être construite sur une zone non desservie par le tout-à-l’égout, vous avez la possibilité d’installer une fosse septique. Là aussi prenez contact avec le SPANC pour savoir ce qui est autorisé dans votre secteur géographique.

 

Le tout-à-l’égout, une solution attractive

L’avantage indéniable du tout-à-l’égout est que, une fois raccordé, vous n’avez plus à vous occuper de rien. Il s’agit en effet d’un réseau de canalisations enterrées sous la voie publique qui conduit les eaux vannes (toilettes) et les eaux grises (cuisine, salle de bain, machines à laver ou lave-vaisselle) vers une station d’épuration collective. Son entretien est assuré par la municipalité dont vous relevez et les frais de raccordement sont partagés entre vous (pour la partie privée) et la commune (pour la partie située sur la voie publique). Cependant, il est fréquent que la municipalité fasse payer une taxe de raccordement afin de rentrer dans ses frais.

 

La fosse septique, un système d’assainissement efficace

En l’absence de solution d’assainissement collectif, la majorité des choix se portent vers une fosse toutes eaux. Elle aussi présente des avantages puisqu’elle ne consomme aucune énergie et traite très efficacement les eaux sales. Cependant, avant d’opter pour un modèle de fosse et un système de filtrage, vous devrez présenter un dossier très complet au SPANC qui, en fonction de la nature de votre sol, avalisera ou pas vos choix. De plus, vous devrez prendre en charge l’entretien de votre équipement et veiller à ne pas déverser d’eau de javel et autres produits qui dénatureraient le bon fonctionnement de votre équipement. Il est nécessaire, par exemple, de faire procéder à une vidange de votre fosse septique par une entreprise d’assainissement tous les quatre ans environ, ou tout au moins lorsque le niveau des boues atteint 50 % du volume de la cuve. De même, il est conseillé de faire réaliser un curage des canalisations et de la cuve à intervalle régulier afin d’éviter tout risque d’engorgement.

 

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot iekui ? :

Vente de noms de domaines sites web complets