Zoom sur les voitures sans permis ou VSP

Aujourd’hui, malgré le nombre élevé des moyens de transport en commun, avoir une voiture est un vrai avantage. Que ce soit pour aller au travail, faire ses courses ou simplement faire une petite balade, l’utilisation d’une automobile est le plus souvent nécessaire. Pour cela, vous devez avoir un permis de conduire valide et en bon et due forme. Cependant, passer le permis représente un grand investissement que ce soit en argent ou en temps. Malheureusement, tout le monde n’a pas les moyens d’y parvenir. Dans les deux cas, vous ne pourrez pas conduire une voiture. Mais il y a quand même une autre solution à savoir les petites voiturettes ou les voitures sans permis. Justement, cet article va faire un petit zoom concernant ces véhicules un peu particuliers.

Une voiture sans permis, qu’est-ce que c’est au juste ?

De manière plus globale, c’est une voiture avec 4 roues ou un quadricycle. Elle ne doit pas avoir plus de 2 sièges à l’intérieur. La puissance de son cylindre ne doit pas excéder 50 cm³ pour un moteur à essence et pas plus de 4 Kw pour un moteur diesel. En outre, sa vitesse maximale ne doit pas être supérieure à 45 Km/h et son poids ne doit pas faire plus de 350 kg. C’est uniquement lorsque toutes ces caractéristiques sont réunies qu’une voiture peut être considérée comme une VSP aux yeux de la loi. De plus en plus de marques de voiture se tournent vers la production de ces véhicules, parce qu’ils attirent beaucoup de conducteurs, notamment les mineurs. Ce qui est regrettable avec ces voitures, c’est qu’elles sont plutôt fragiles et peuvent tomber en panne assez fréquemment. Par contre, vu qu’elles ne sont pas composées de beaucoup de pièces, elles peuvent être réparées facilement. Si vous en avez une, sachez que vous pourrez trouver des pièces de voitures sans permis sur fzmotor.be.

La législation concernant les voitures sans permis

Dans l’Union européenne, la législation des véhicules sans permis a été définie en 1992 et elle n’a pas vraiment changé depuis. Elle stipule que toutes les VSP doivent être immatriculées en préfecture. Le conducteur doit avoir au minimum 14 ans et il doit pouvoir présenter une attestation d’assurance en lien à l’utilisation de la voiture. Depuis 2004, la loi exige que tous les conducteurs nés avant le 1er janvier 1988 doivent avoir un BSR ou Brevet de Sécurité Routière. Ce permis spécial n’est valable que dans les pays membres de l’Union européenne ou dans l’Espace économique européen. En revanche, la seule attestation du BSR ou d’un titre équivalent ne suffit plus pour conduire ce genre de véhicule depuis 2013. Effectivement, vous devez aussi être titulaire d’un permis AM ou un titre équivalent délivré par un État membre de l’Union européenne.

Comment obtenir le BSR ou la permis AM ?

Bien que le BSR a été remplacé par le permis AM ou permis cyclomoteur et voiturette depuis 2013, son contenu est resté le même. Pour l’obtenir, vous ne devez effectuer qu’une journée de formation dans une auto-école, sans avoir à passer d’examen. La seule différence se situe au niveau de la durée de la formation, puisque le BSR ne durait que 5h alors que l’AM dure maintenant 7h. D’ailleurs, sachez que vous n’avez plus besoin de passer le permis AM si vous avez déjà le BSR. Il en va de même si vous êtes déjà titulaire d’un permis de conduire auto (B) parce qu’il y est déjà intégré dedans. Dans certains cas, les détenteurs de permis de conduire moto (A) et moto 125 (A1) valide peuvent également être exemptés du permis AM.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.